Home
deutschenglishfrancais
 
HomeKontakt


Logo MOII
Logo LMZ



emco: français >Know-how >Vidéo et film >Tournage >

Tournage



© Wolfgang Schmidt


Les travaux de tournage sont les étapes les plus importantes de la réalisation d’un film. L’idée d’un film aurait beau être originale, le scénario brillant, aucun film ne pourrait être monté lors de son élaboration, sans des prises de vue expressives et parfaites sur le plan de la technique et du savoir-faire. Pour cela, préparez-vous bien au tournage et soyez circonspect et attentif sur les lieux pour qu’aucune prise de vue ne vous échappe définitivement.

Toutes les situations de tournage sont différentes ; il n’existe pas de ce fait de recette patentée pour un tournage parfait. Cependant, des conseils et des recommandations ayant fait leurs preuves dans la pratique, peuvent être donnés.

Préparation

Avant de commencer le tournage, faites-en un plan. Notez tous les réglages importants et le déroulement chronologique. Laissez assez de jeu pour pouvoir réagir souplement aux situations nouvelles sur les lieux du tournage; d’après notre expérience, les travaux de tournage durent toujours plus longtemps que ce que l’on avait prévu à sa table de travail.

Avant tout, contrôlez encore le matériel pour ne pas être en manque d’accus, de cassettes ou de tout autre accessoire indispensable, plus tard, pendant le tournage.

Caméra
Accus/prises de secteur
Cassettes
Statif
Table de statif
Micros et matériel microphonique
Casque d’écoute
Câbles de son
Matériel d’éclairage
Rallonges électriques et prises multiples

Filmage

Commencez par une vue panoramique "totale". Pour cela, choisissez pour la caméra une place appropriée offrant une bonne vue d’ensemble de l’action, de préférence un peu surélevée. Cette vue totale peut être utilisée comme image de début ou de fin de séquence. Ensuite, essayez un balayage panoramique pour avoir plus tard, au montage, une alternative à la vue panoramique totale.

Filmez maintenant encore différentes tranches du décor avec des distances focales différentes. Quand tous les motifs intéressants sont « dans la boîte », changez la caméra de place en vous approchant de l’action. Faites alors des prises de près et des gros plans, cherchez les détails spirituels, captez l’atmosphère avec la caméra.

Conseil: On ne doit pas enregistrer tout ce qui est bien, mais tout ce qu’on enregistre doit être bien. Essayez, autant que possible, de filmer dans la chronologie du film, dans le déroulement que vous devriez suivre plus tard dans le film. L’avantage est que vous connaîtrez toujours exactement à quel endroit et à quel moment du film vous vous trouvez et quelle prise de vue manque encore. De plus, les problèmes de correspondance, comme par exemple des variations de lumière de fond, peuvent être plus facilement évités.

Interviews

Pour une interview, choisissez d’abord un lieu de tournage approprié où vous pouvez travailler en paix sans être dérangé. L’environnement devrait être en rapport avec l’interlocuteur. Ce pourrait être un bureau ou un décor extérieur, cependant pas à coté d’une rue fortement fréquentée.

La caméra se trouve à hauteur des yeux de l’interlocuteur, la mise au point est effectuée également sur les yeux. Le regard de l’interviewé, en direction de l’intervieweur, passe juste à côté de la caméra. Le micro doit-il ou non être visible à l’image? Si oui, utilisez un micro dynamique. Si non, prenez un microphone orienté ou un micro à épingler.
(Voir aussi: microphonie)

Commencez par des questions peu importantes et faciles à répondre pour que l’interviewé apaise ses appréhensions et sa nervosité. Posez des questions ouvertes n’appelant pas les simples réponses oui ou non. Si les questions devaient être aussi enregistrées, filmez le questionneur séparément après l’interview. Faites aussi quelques prises de l’intervieweur qui écoute de même que quelques images neutres, dites "cutaways". Ces images peuvent vous servir, plus tard au montage, pour raccourcir l’entretien.

Prises musicales

Les prises musicales qui accompagnent les images nécessitent un son de première classe. Le moyens le plus simple pour aboutir à de bonnes prises de son, c’est d’enregistrer directement avec la caméra le son mixé et préparé sur le pupitre de mixage. En cas d’absence de pupitre de mixage et sans amplification électrique lors d’une pièce jouée ou chantée, placer un micro - boule sur un statif, à peu près au milieu de la salle où l’on peut s’attendre au meilleur timbre.

Si vous faites des prises de son musicales, laissez la caméra toujours branchée pour avoir un son continu. Tournez maintenant la représentation musicale avec des plans différents. Enfin, pendant un autre morceau de musique, faites des plans d’auditeurs, individuellement, en groupes, et l’ensemble du public. Au montage, vous pourrez superposer ces images sur les séquences de son et d’image.

Conseil: Inscrivez à chaque changement de cassette son numéro courant, la date et les motifs tournés. N’oubliez pas d’actionner la sécurité d’enregistrement.

Travail d’équipe


Filmer est un travail d’équipe. Le générique d’un grand film se lit quelquefois comme la liste des habitants d’une petite ville : scénariste, producteur, régisseur, caméraman, ingénieur de son, monteur - chacun avec au moins un assistant, équipe technique, chauffeur, maquilleur, accessoiriste, etc…, beaucoup de spécialistes qui travaillent tous dans le but commun de réaliser un film aussi bon que possible, couronné de succès commercial.

Pourquoi ne pas se servir de l’expérience du grand cinéma à l’école? Aucun bon film ne peut se faire sans travail d’équipe fonctionnel et répartition claire des tâches. La différence avec Hollywood est que chaque élève participant a l’opportunité d’agir devant et derrière la caméra, de jouer le régisseur, de capter le son, de mener une interview aussi bien que d’ être responsable de la restauration de la "crew".

 

Auteurs: Robert Lambrecht et Berti Schwarz.   Robert Lambrecht et Berti Schwarz

Imprimer
nach oben


 


plateform de projets
Visitez la plateforme de projets de European MediaCulture-Online (projets Emac)